Biographie de l'artiste

35114668_1747615608666346_6942682469250367488_n.jpg

Dame Chlodyne calligraphiant à la plume d'oie. ​Fête médiévale de Pérouges (01- Ain) 2018

77362596_995232484179399_5113663108581163008_n_edited.jpg

Chlodyne Brunon dans son atelier lyonnais à la Croix-Rousse (La Menuiserie)2019-2021

D557E4A8-7B58-4015-BFBD-E35EC1AD03A4_edited.jpg

Vous me connaissez sous mon nom Claudine Brunon, mais savez-vous mon nom de scène ? C'est Chlodyne, écrit à la mode médiévale. Il s'inspire de l'orthographe de Clodion, un roi de la dynastie mérovingienne aussi appelé Chlogio dans les sources. J'ai mis un 'h' après le 'C' et un 'y' à la place du 'i' pour faire plus ancien. Mon nom d'artiste est Chlodyne Brunon et mon nom de scène en reconsitution historique est Dame Chlodyne. Je suis née à Lyon le 7 avril 1970. Je travaille à Bron dans l'Est Lyonnais dans mon atelier-appartement. J'ai eu l'occasion de travailler dans mon propre atelier à la Croix-Rousse (La Menuiserie). Aujourd'hui, je minimise les déplacements quotidiens et je me suis résolue à travailler à domicile ; ce qui évite d'avoir tout en double.

Mon travail artistique est souvent relégué au rang "créer des modèles pour mes cours et mes ateliers pour mes élèves". Mais j'essaie tout de même de trouver du temps pour la création contemporaine.

Je suis présente sur Instagram (@claudinebrunon2) ; j'ai une page Facebook (Chlodyne Brunon).

D'aussi loin que je me souvienne, mes souvenirs artistiques me ramènent à mes douze ans. J'étais en vacances en bord de mer et c'est là que j'ai commencé à dessiner. Déjà le sujet choisi à reproduire me prédestinait à l'enluminure. En effet, ce qui m'a tombé sous la main était une carte à jouer : la dame de carreau Rachel. A l'époque médiévale, ces cartes étaient enluminées et ornées d'or. Je me souviens aussi des motivations à essayer le dessin : maman avait dessiné à main levée une belle automobile de course. J'avais été subjuguée par ce savoir-faire et j'étais ébahie par son talent. Il faut dire que son métier de couturière (notamment son savoir-faire pour la Haute Couture) m'a souvent fait voyager dans l'Art. Le souvenir, par les objets créés en ferronnerie d'art, d'un père disparu trop tôt, me fit grandir dans une famille d'artisans, amoureux du beau et du bien fait. C'est ensuite, sans doute tout naturellement, que j'ai suivi deux formations initiales orientées vers les arts. Je suis diplômée de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Lyon et titulaire d'une maîtrise d'histoire de l'art et archéologie de l'université Lumière Lyon2. J'ai également suivi des études en Histoire et Archéologie médiévale. Comme après l'université je me suis orientée vers la période historique du Moyen Âge, je me forme régulièrement depuis, en calligraphie et enluminure. Mes influences sont européennes ; je trouve notamment auprès des oeuvres contemporaines en calligraphie, des influences. Des artistes comme le calligraphe italien Massimo Polello et le calligraphe parisien Laurent Rébéna sont ceux dont le travail m'inspire et avec lesquels je suis une élève qui expérimente sans cesse. Une autre rencontre, très importante, est celle avec le poète et médiéviste Nicolas Robin, auteur talentueux. J'ai le plaisir et l'honneur de calligraphier quelques uns de ses textes. Afin de développer mon propre style, j'ai beaucoup aimé le livre de Marie Boudon, "J'ose créer", qui a été une révélation au niveau artistique. Grâce à sa proposition de Jeux de contraintes, j'ai élaboré mes CalliPaintArts. Ce qui m'intéresse le plus, c'est de faire cohabiter des détails d'enluminure ou de dessin avec de la calligraphie écrite sous forme de cartel de musée. Un autre livre a compté dans le monde des calligraphes est Jeux d'écritures 1 et 2 de Denise Lach. Ses recherches m'inspirent entre autres des thèmes de cours et de stages. 

Actuellement, j'ai créé quelques tableaux selon le processus créatif des CalliPaintArts. La composition est plus créative lorsqu'elle est spontanée. Si je réfléchis trop, je perds du temps et ne crée pas. Je travaille à l'instinct et au feeling. Si un motif me plaît sur l'instant, je me mets au travail. Sinon c'est à parier que l'idée qui reste en sommeil ne se couchera jamais sur le papier ! C'est ainsi. Les rencontres avec de grands calligraphes lors de stages que je suis et que j'organise, me permettent de faire évoluer constamment la graphie de mes tableaux. Même si je ne sais pas toujours comment intégrer ces nouvelles écritures et recherches à mes tableaux. Je reste confrontée aux possibilités multiples d'intégrer un nouvel apprentissage à mes oeuvres. La rencontre avec mon public lors d'expositions personnelles et collectives font qu'avec les ventes occasionnées, je suis réconfortée dans l'intérêt et la qualité de ce que je crée.

Ma quête actuelle est justement d'évoluer et d'échapper à la monotonie d'un style, même s'il est acquis depuis peu et représente au final peu d'oeuvres. J'aspire à trouver un rythme qui allie m'inspiration, expérimentation et création. J'aimerai les montrer dans leur diversité lors d'expositions personnelles et collectives. Comme je produis peu, les expositions collectives me conviennent car limitées en nombre d'oeuvres à exposer.

CalliPaintArt

Etude de drapé et mise en page

2019